Santé

Pertes vaginales sanglantes, est-ce dangereux ?

Les pertes vaginales avant les menstruations sont un processus naturel qui peut se produire. Cependant, si l'écoulement est un écoulement vaginal sanglant accompagné d'une odeur désagréable et d'une décoloration, vous devez être vigilant. En effet, les pertes vaginales mélangées à du sang ou à d'autres taches colorées peuvent indiquer une infection ou un autre problème médical.

Quelles sont les causes des pertes vaginales sanglantes ?

Un écoulement sanglant n'est pas toujours le signe d'un trouble médical. Si des pertes vaginales avec du sang apparaissent entre les cycles menstruels, il n'y a aucun danger à s'inquiéter. Cependant, si le contraire est vrai, alors il y a une infection ou une condition médicale dont vous devez vraiment être conscient. Voici quelques causes de pertes vaginales sanglantes, à la fois normales et anormales.

1. Déséquilibre hormonal

L'une des causes des pertes vaginales sanglantes est le déséquilibre hormonal. Lorsque vous rencontrez un déséquilibre hormonal, vos ovaires ne libèrent pas les ovules au moment où ils le devraient. En conséquence, vous ressentirez des pertes vaginales avec du sang entre les cycles menstruels. L'état des ovaires qui ne libèrent pas un ovule est également connu sous le nom de cycle anovulatoire. Les cycles anovulatoires surviennent généralement chez les femmes qui ont leurs premières règles et chez les femmes qui approchent de la ménopause.

2. Grossesse

La cause des pertes vaginales sanglantes que vous ressentez peut également être un signe de grossesse. Cela peut se produire parce que l'ovule est fécondé avec succès par le sperme et se fixe à la paroi utérine. Les pertes vaginales mélangées à du sang qui sont un signe de grossesse sont communément appelées saignements d'implantation ou Signe Hartman. Le saignement d'implantation se produit généralement 1 à 2 semaines après la fécondation de l'ovule. La décharge qui apparaît sera brune à rouge. Jusqu'à 15 à 25 % des femmes enceintes souffrent de cette condition de pertes vaginales avec du sang au cours du premier trimestre de la grossesse. Donc, si vous avez eu des relations sexuelles assez actives ces derniers temps et que vous n'avez pas encore eu vos règles, essayez de faire un test de grossesse en utilisanttrousse d'essai. Ou pour obtenir des résultats précis, il n'y a rien de mal à consulter un gynécologue pour une échographie. Cependant, vous devez faire attention si vous êtes enceinte et que vous présentez des pertes vaginales sanglantes après le premier trimestre de la grossesse. C'est parce que cette condition peut être un signe de:
  • Fausse couche, survient généralement au cours des 13 premières semaines de grossesse
  • Grossesse extra-utérine, lorsque la grossesse survient en dehors de l'utérus
  • Accouchement prématuré
  • Troubles du col de l'utérus (col)
  • Troubles du placenta

3. Utilisation de contraceptifs

L'utilisation de contraceptifs, tels que les pilules contraceptives, peut également provoquer des pertes sanglantes ou brunes. Cette condition est courante avec l'utilisation de pilules contraceptives progestatives. De plus, l'utilisation du stérilet ou de la contraception en spirale peut également libérer des hormones qui provoquent des pertes vaginales avec du sang, en particulier pendant les premiers mois d'utilisation. Dans certains cas, cette condition peut survenir en dehors du cycle menstruel. Cependant, vous n'avez pas à vous inquiéter car les pertes vaginales mélangées à du sang causées par l'utilisation de contraceptifs ont tendance à être normales. Habituellement, cette condition peut survenir entre 6 et 12 mois. Vous pouvez consulter un médecin si les pertes vaginales sanglantes que vous ressentez s'aggravent.

4. Signes de la ménopause

La ménopause est la fin naturelle du cycle menstruel, qui survient généralement chez les femmes âgées de 40 à 50 ans. Généralement, les signes de la ménopause apparaîtront au fil des ans. L'un des signes de la ménopause est un saignement léger et irrégulier, qui ressemble à un écoulement vaginal sanglant. Des pertes vaginales mélangées à du sang peuvent également survenir chez les femmes aux premiers stades de la ménopause en raison d'un traitement hormonal substitutif pour contrôler les déséquilibres hormonaux.

5. Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

La cause des pertes vaginales sanglantes qui peuvent être dangereuses est le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Le SOPK est un type de maladie qui survient en raison d'un déséquilibre des hormones androgènes dans le corps. En conséquence, votre cycle menstruel devient irrégulier et un excès de poils pousse sur le visage et la poitrine. Pour ceux d'entre vous qui présentent des symptômes du SOPK, vous devriez immédiatement consulter un médecin pour obtenir le bon traitement. Avant de donner un traitement du SOPK, le médecin vous demandera quels sont les symptômes que vous ressentez, votre état de santé et si vous souhaitez tomber enceinte ou non. Habituellement, le médecin vous prescrira un traitement progestatif ou un contraceptif pour rendre votre cycle menstruel plus régulier. De plus, il existe plusieurs types de médicaments administrés pour que les ovaires puissent effectuer la fécondation et contrôler l'excès de poils sur le visage et le corps.

6. Infections de l'appareil reproducteur

Certains types d'infections du système reproducteur peuvent parfois provoquer des pertes vaginales sanglantes, ce qui est dangereux. Ce qui suit est une explication des types d'infections dans le système reproducteur qui peuvent provoquer des pertes vaginales avec saignement :
  • Vaginite

Ce type d'inflammation du vagin est causé par des infections à levures, une vaginose bactérienne et une trichomonase. La vaginite peut provoquer des démangeaisons, des pertes vaginales, une miction douloureuse et de légers saignements en dehors du cycle menstruel. Habituellement, le médecin fournira un traitement sous forme de pilules ou de crèmes pour le traiter.
  • Chlamydia
Ce type d'infection sexuellement transmissible peut provoquer des saignements en dehors des règles et après les rapports sexuels. Vous pouvez également ressentir des douleurs en urinant et des douleurs dans le bas-ventre. Consultez immédiatement un médecin si vous ressentez des signes de chlamydia. Habituellement, le médecin administrera des antibiotiques pour le traiter.
  • Maladie inflammatoire pelvienne

Lorsque les maladies sexuellement transmissibles, telles que la chlamydia, ne sont pas traitées immédiatement, l'infection peut se propager à l'utérus et à d'autres organes reproducteurs, provoquant une maladie inflammatoire pelvienne. Ce type de maladie peut être à l'origine de pertes vaginales sanglantes en dehors du cycle menstruel et après un rapport sexuel. De plus, les pertes vaginales accompagnées de sang s'accompagnent également d'un arôme non piquant et d'une inflammation pelvienne. Si vous présentez des symptômes de maladie inflammatoire pelvienne, consultez immédiatement un médecin. Cette maladie peut être guérie si on lui donne le bon traitement, comme des antibiotiques. Cependant, si l'état de la maladie inflammatoire pelvienne est grave, on peut vous demander de suivre un traitement dans un hôpital.

7. Troubles de l'utérus, du col de l'utérus ou des ovaires

Bien que rares, les pertes vaginales mélangées à du sang peuvent également être le symptôme d'une maladie grave de vos organes reproducteurs, tels que l'utérus, le col de l'utérus ou les ovaires. Certains de ces troubles médicaux, entre autres :
  • Endométriose, une condition lorsque le tissu qui forme la paroi interne de la paroi utérine se développe à l'extérieur de l'utérus
  • Kyste de l'ovaire rompu
  • Cancer du col de l'utérus
  • Cancer du col de l'utérus
  • Cancer des ovaires

8. Dysfonctionnement de la glande thyroïde

Des pertes vaginales avec du sang peuvent également se produire en raison de l'influence d'une glande thyroïde hyperactive (hyperthyroïdie) ou sous-active (hypothyroïdie), provoquant un déséquilibre des niveaux d'hormones féminines. Si votre écoulement sanglant est causé par un dysfonctionnement de la glande thyroïde, consultez immédiatement un médecin. Le médecin peut vous proposer un traitement approprié en fonction de votre âge et de la gravité de votre état, comme l'administration de médicaments pour la thyroïde lors d'une intervention chirurgicale.

Que faire si vous avez des pertes vaginales avec du sang

Dans certains cas, les pertes vaginales avec du sang font partie du cycle menstruel ou un signe de grossesse, il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter. Cependant, des pertes vaginales mélangées à du sang peuvent être le signe d'un problème de santé plus grave. [[articles liés]] Par conséquent, pour déterminer si les pertes sanglantes que vous ressentez sont normales ou non, vous devriez consulter un médecin. Surtout si vous vous plaignez de pertes vaginales mélangées à du sang accompagnées d'odeurs, d'inconfort dans la région vaginale ou d'autres symptômes médicaux. Ainsi, le médecin effectuera une série d'examens pour obtenir le bon diagnostic et le bon traitement en fonction de la cause des pertes vaginales sanglantes que vous rencontrez.