Santé

Voici 10 rôles des familles dans le processus de socialisation de l'enfant

Fondamentalement, aucun enfant ne mérite d'être étiqueté timide, plus que le brave. Dans la socialisation, il y a des enfants qui s'entendent facilement, certains ont besoin d'une observation plus longue. Le rôle de la famille dans ce processus de socialisation est très crucial, pour apporter soutien et assistance. Vous n'avez pas à vous inquiéter si votre enfant ne peut pas jouer immédiatement lorsqu'il rencontre des étrangers ou se trouve dans un nouvel environnement. C'est un comportement tout à fait normal. Même les adultes peuvent le sentir. Il n'est pas non plus nécessaire de comparer son comportement avec d'autres enfants qui sont plus adaptables.

Le rôle de la famille dans le processus de socialisation

Ce n'est pas une ou deux fois que les parents ont l'impression que leur enfant fait preuve d'un comportement d'autodérision lorsqu'il se trouve dans un nouvel environnement. Alors que lorsqu'ils sont à la maison ou en présence de personnes déjà familières, les enfants peuvent très bien socialiser. Cela se produit parce que lorsqu'ils se trouvent dans un nouvel environnement ou interagissent avec des étrangers, les enfants ont plus de facilité à se retirer. Ce n'est pas une forme de comportement inamical envers les enfants, mais quelque chose qui se produit naturellement. Alors, quel est le rôle de la famille dans le processus de faciliter la socialisation des enfants ?

1. Jeu de rôle

Le jeu de rôle peut réduire la timidité Tout au long de cette phase de la vie, l'enfant continuera à entrer dans de nouvelles situations. Dès la naissance, devenir des enfants, entrer à l'école, etc. Cela signifie que les enfants ont besoin de savoir que les situations continueront de changer tout au long de leur vie. De même avec les gens qui vont et viennent dans leur vie quotidienne. Pour faciliter le processus de socialisation, maintenez jeu de rôle comme le drame avec eux. Cette méthode peut être effectuée périodiquement. Les parents ou les familles peuvent être eux-mêmes, peuvent également utiliser des poupées comme moyen de jeu. Si l'enfant va à l'école, tirez un laissez-passer jeu de rôle quelle est la situation. Depuis l'entrée à l'école, la rencontre avec les enseignants, l'accueil des amis, jusqu'au processus d'apprentissage. Faire jeu de rôle aidera les enfants à imaginer la nouvelle situation à laquelle ils seront confrontés.

2. Validation des émotions

Quelles que soient les émotions que votre enfant montre, n'hésitez pas à fournir une validation. Expliquez que les parents sont bien conscients que leurs enfants se sentent mal à l'aise dans un nouvel environnement. Ajoutez également l'expérience des parents lorsqu'ils sont entrés à l'école pour la première fois ou ont travaillé dans un nouveau bureau. Expliquez à votre enfant qu'il est normal de se sentir tendu lorsqu'il fait quelque chose pour la première fois. De cette façon, l'enfant ne se sentira pas seul face à une situation complètement nouvelle.

3. Faites-le sonner

Même dès son plus jeune âge, sonner ou donner des affirmations peut être fait par les parents ou d'autres membres de la famille. Lorsqu'ils seront confrontés à une nouvelle situation ou peuvent les mettre mal à l'aise, sonner sur ce qu'il faut voir. Un exemple simple lorsque vous allez assister à un grand événement familial, indiquez qu'il y aura beaucoup d'autres membres de la famille qui viendront. Mentionnez qui vient, ce qui sera fait, il est possible que la situation devienne plus encombrée, etc.

4. Intervention suffisante

Encouragez les enfants à jouer avec leurs pairs Pour les enfants, il n'est parfois pas facile de faire connaissance avec leurs pairs. Encore une fois, chaque enfant est unique. Sans oublier si les activités qu'ils font sont complètement nouvelles. Le défi pourrait être encore plus grand. Le rôle de la famille dans ce genre de processus de socialisation peut se faire avec une intervention suffisante. Par exemple, en présentant votre tout-petit à des enfants de son âge. Quand il commence à se sentir à l'aise, impliquez davantage l'enfant. Cette habitude les habituera à de nouveaux amis.

5. Ne vous qualifiez pas de timide

Comme la première phrase de cet article, aucun enfant ne mérite d'être qualifié d'« enfant timide ». Quel que soit leur comportement qui montre qu'ils ne sont pas adaptables ou sociables, ne les appelez jamais timides. Plus il entendra le label timide, plus il sentira qu'il y a quelque chose qui ne va pas chez lui. Transmettez également cela aux membres de la famille, aux enseignants ou à d'autres personnes qui interagissent souvent avec les enfants. Expliquez-leur que votre enfant a besoin de plus de temps d'observation avant de pouvoir socialiser, et c'est normal. Ne vous qualifiez jamais de timide, même si ce n'est qu'une blague.

6. Arrivez tôt

Lorsqu'il s'agit d'assister à des activités sociales telles que des événements familiaux, des anniversaires d'amis, dates de jeu, ou d'autres événements, venez le plus tôt possible. Cela donnera à l'enfant le temps d'observer l'environnement et les nouvelles personnes qui l'entourent. Comparez si l'enfant arrive en retard dans un nouvel endroit, lorsque la situation est pleine d'étrangers. Bien sûr, ils se sentiront facilement dépassés et confus par la situation.

7. Donner des instructions

Il est naturel que les enfants se sentent confus quant à ce qu'ils doivent faire dans des situations sociales. Ils n'avaient vécu que quelques années dans ce monde et n'avaient pas eu assez d'expérience. C'est là que le rôle de la famille dans le processus de socialisation, pour fournir un enseignement suffisant. Pour que l'enfant ne soit pas submergé par trop de rangées d'instructions, faites une analogie. Par exemple, lorsque l'enseignant raconte une histoire devant la classe, l'enfant doit écouter attentivement. Lorsqu'un ami vous invite à jouer, enseignez également la bonne réponse.

8. Soyez un bon modèle

Le rôle de la famille dans le processus de socialisation ultérieur est d'être un bon modèle pour que l'enfant puisse imiter. Lorsque vous socialisez devant des enfants, essayez de faire attention à votre style de discours. Soyez prudent dans le choix des mots afin que votre petit puisse imiter cette bonne façon de socialiser de votre part. N'oubliez pas que les enfants peuvent continuer à imiter ce que leurs parents ont fait, y compris en socialisant. Si vous voulez que votre enfant soit doué pour la socialisation, soyez un bon modèle.

9. Enseigne l'empathie

L'obligation des membres de la famille d'améliorer les compétences de socialisation des enfants est d'enseigner l'empathie. Lorsque les enfants apprennent à faire preuve d'empathie, ils peuvent se sentir « connectés » avec les autres et sont capables de créer des relations positives. Pour lancer la fonction de socialisation dans cette famille, vous pouvez apprendre à votre enfant à écouter ce que les autres ont à dire.

10. Apprenez aux enfants à oser poser des questions

Apprendre aux enfants à oser poser des questions est le rôle de la famille dans le processus d'éducation sociale. Selon le Center for Development & Learning, apprendre aux enfants à oser poser des questions peut perfectionner leurs compétences sociales. [[Article associé]]

Notes de SehatQ

Lentement mais sûrement, l'enfant s'habituera à des situations qui lui sont totalement étrangères. Le rôle de la famille dans le processus de socialisation est très important pour construire leur confiance en soi. Si vous voulez en savoir plus sur le processus d'adaptation d'un enfant aux situations sociales et comment le différencier du problème d'anxiété excessive, demander directement au médecin dans l'application de santé familiale SehatQ. Téléchargez maintenant sur App Store et Google Play.