Santé

4 médicaments qui augmentent le contenu pour aider à prévenir les fausses couches

Chaque femme voudrait que sa grossesse se déroule en bonne santé sans interruption. Même ainsi, la menace de fausse couche est l'une des réalités que peuvent vivre les femmes enceintes. Certaines femmes peuvent même être plus sujettes aux fausses couches à répétition. Si vous êtes l'un d'entre eux, votre médecin peut vous prescrire un médicament pour booster la grossesse à prendre au cours du premier trimestre de la grossesse. Cependant, n'importe quelle femme enceinte ne peut prendre des vitamines pour renforcer le contenu. [[Article associé]]

Les médicaments pour booster la grossesse ne servent qu'à prévenir les fausses couches à répétition

Les médicaments stimulant la grossesse sont des hormones de progestérone synthétiques (artificielles) destinées à renforcer l'état de l'utérus et à empêcher les femmes enceintes de faire des fausses couches spontanées. Cependant, les médecins ne donnent généralement ce médicament qu'aux femmes enceintes qui ont des antécédents de fausses couches à répétition. Une fausse couche est dite répétée si elle se produit plus de 3 fois de suite. Une étude de 2013 indique que plus de 80 pour cent des femmes enceintes qui ont fait une fausse couche sont sujettes à des fausses couches à répétition lorsque l'âge gestationnel de leur deuxième grossesse n'est même pas de 12 semaines. Cette vitamine qui augmente le contenu n'est généralement pas recommandée pour les futures mères qui subissent une grossesse en bonne santé, c'est-à-dire qui ne sont pas à risque. Sur la base de l'étude, plus des deux tiers des femmes enceintes interrogées qui ne présentaient pas certaines indications de santé pourraient quand même avoir une grossesse en bonne santé avec ou sans consommation de drogues. Une étude de l'Université de Birmingham a rapporté que donner une supplémentation en progestérone aux femmes enceintes qui avaient eu des saignements au cours du premier trimestre pourrait réduire le risque de fausse couche. Les saignements vaginaux au cours du premier trimestre lui-même sont l'un des premiers signes d'une fausse couche. Les mêmes avantages ont également été trouvés pour les femmes qui avaient déjà fait des fausses couches. Plus il y a de substance active de l'hormone progestérone dans le corps, plus l'ovule fécondé se collera à la paroi utérine. En d'autres termes, la mort fœtale prématurée ou la fausse couche ne se produira pas facilement. Ce médicament peut être pris directement, inséré par le vagin ou injecté dans une veine. Lire aussi : Apprendre à connaître la FIV ou la Fécondation In Vitro (FIV)

Quels sont les médicaments pour augmenter le contenu que les médecins recommandent ?

Il existe de nombreuses marques de ce médicament sur le marché. Cependant, un bon médicament stimulant le contenu et couramment prescrit par un médecin contient les ingrédients suivants :

1. Progestérone

Les recherches de l'International Journal of Women's Health en 2019 ont trouvé quelque chose de similaire. La progestérone joue un rôle majeur dans le maintien de l'utérus sain et fort, en particulier pendant les premiers stades. La progestérone est responsable de la préparation de la paroi utérine pour l'implantation, du renforcement de la fixation de l'ovule fécondé à la paroi utérine et du renforcement du sac amniotique. Les médicaments à base de progestérone pour renforcer le contenu sont disponibles sous forme de médicament oral (oral) 100 mg et de capsules insérées par voie vaginale 200 mg. La dose de progestérone orale est généralement de 200 mg et est prise avant d'aller au lit à jeun (pas avec de la nourriture). La progestérone vaginale est généralement administrée à 200 mg 3 fois par jour, avec une durée d'administration du médicament jusqu'à un minimum de 7 semaines de gestation et un maximum de 12 semaines. En Indonésie, l'emballage de ce médicament est étiqueté « K circle red », ce qui signifie qu'il doit être utilisé uniquement sur ordonnance d'un médecin. Ce médicament est une classe de drogue dure.

2. Dydrogestérone

Un rappel utérin portant le nom générique de dydrogestérone vise à prévenir les fausses couches spontanées chez les femmes enceintes ayant des antécédents de fausses couches à répétition. L'une des formes les plus connues de dydrogestérone est un médicament oral qui agit pour produire des sécrétions endométriales directement dans l'utérus. Pour prévenir les fausses couches, la dydrogestérone est généralement administrée 40 mg à la première occasion, puis 10 mg toutes les 8 heures. Ou, vous pouvez suivre les conseils d'un gynécologue.

3. Allylestrénol

L'allylestrenol est un progestatif, également connu sous le nom de progestérone, qui est administré pour prévenir les fausses couches à répétition. En outre, les médicaments contenant de l'allylesrénol sont également censés prévenir les naissances prématurées. Chez les femmes enceintes qui ont présenté des symptômes de fausse couche, le médicament peut être administré à une dose de 5 mg 3 fois par jour. Les femmes enceintes peuvent prendre ce médicament par voie orale pendant 5 à 7 jours d'utilisation ou selon les directives d'un médecin.

4. Progestérone micronisée

Cette vitamine qui augmente le contenu contient de la progestérone micronisée qui est utile pour traiter l'aménorrhée primaire et secondaire et les troubles menstruels. Ce médicament doit être pris sous la surveillance d'un médecin pour éviter les risques et les effets secondaires. Lisez aussi: Comprendre le contenu faible, déclenche une fausse couche à une naissance prématurée

Effets secondaires de la prise de médicaments stimulant le contenu

Les vitamines qui augmentent le contenu sont fondamentalement sûres à utiliser, tant qu'elles sont conformes aux recommandations du médecin. Les médecins recommandent généralement de ne prendre ce médicament que pendant le premier trimestre chez les femmes enceintes susceptibles ou ayant déjà fait une fausse couche. Mais tout comme les autres médicaments en général, chaque type de médicament a ses propres effets secondaires. Les boosters oraux en général peuvent provoquer des nausées, des étourdissements et une somnolence fréquente. Alors que le médicament pour renforcer le contenu qui est inséré dans le vagin n'est pas très absorbé par le sang. Le choix de drogues injectables peut provoquer des abcès sur la peau, bien que non dangereux. [[Article associé]]

Comment garder le contenu sain et fort en dehors des drogues

Même si votre médecin vous a donné un rappel obstétrical, ajuster votre mode de vie pour les neuf prochains mois est également bon pour les femmes enceintes afin de garder l'utérus en bonne santé. Une façon de garder le contenu sain et fort sans l'aide de médicaments stimulant le contenu comprend :
  • Augmenter la consommation d'acide folique.La recherche montre que la prise d'acide folique jusqu'à 400 mcg par jour peut réduire le risque de malformations congénitales et de fausse couche.
  • Vivez une vie saine.Maintenir une activité physique et un sommeil adéquats, maintenir une alimentation saine et éviter les facteurs de risque tels que le tabagisme actif et passif doivent être faits. En outre, l'habitude de consommer de l'alcool, des drogues et de la caféine doit également être éliminée.
  • Maintenir un poids corporel idéal.L'obésité et le fait d'être trop mince sont tous deux nocifs pour la santé de votre fœtus. Ainsi, le maintien d'un poids corporel idéal est également important pour renforcer l'utérus.
  • Prenez soin de votre maladie chronique.Si vous avez des antécédents d'hypertension, de diabète ou de maladie auto-immune, parlez-en à votre médecin et veillez à ce que cela ne s'aggrave pas pendant la grossesse.
Si vous souhaitez consulter un médecin pour savoir comment renforcer le contenu, vous pouvezchat médecin sur l'application de santé familiale SehatQ.

Téléchargez l'application maintenant sur Google Play et l'Apple Store.