Santé

Symptômes des tumeurs du côlon qui passent souvent inaperçus

Le cancer du rectum est souvent confondu avec le cancer du côlon en raison de sa proximité (cancer colorectal) dans le système digestif. De là, on peut également voir la différence avec les tumeurs du côlon. Dans de nombreux cas, le cancer colorectal commence par la croissance de polypes dans la muqueuse. Sa nature est encore très apprivoisée. Une raison pourrait être due à l'hérédité de ceux qui portent des anomalies génétiques. Lorsque les cellules mutent en nombre anormal, les tumeurs peuvent se développer. C'est-à-dire que la tumeur est à un stade très précoce bien avant que le corps ne soit infecté par des cellules cancéreuses.

Causes des tumeurs du côlon

Le cancer du côlon peut être causé par des changements ou des mutations génétiques dans le tissu du côlon. Cependant, la cause de cette mutation génique n'est pas connue avec certitude. Bien que la cause soit inconnue, on pense que plusieurs facteurs augmentent le risque de développer des tumeurs du côlon, tels que :
  • Âge. 9 personnes sur 10 atteintes d'un cancer du côlon ont 60 ans et plus
  • Habitude alimentaire. Adopter un régime pauvre en fibres et manger beaucoup de viande rouge et de graisse peut augmenter le risque de développer des tumeurs du côlon
  • Obésité. Les personnes obèses sont plus susceptibles de développer des tumeurs du côlon
  • Faites rarement de l'exercice. Les personnes qui pratiquent rarement une activité physique sont plus à risque de développer un cancer du côlon
  • Boire des boissons alcoolisées
  • Habitude de fumer
  • Avoir un parent ou un frère atteint d'un cancer du côlon

Symptômes du cancer du côlon

Pour reconnaître les premiers symptômes des tumeurs du côlon, on peut généralement voir le schéma des troubles digestifs et de l'excrétion d'un individu. Un exemple de changement est :
  • Changements dans les habitudes intestinales (diarrhée ou constipation)
  • Il y a du sang en urinant
  • Inconfort dans l'abdomen, comme des ballonnements, des crampes ou des douleurs
  • Sentir que la vessie n'est pas complètement vide
  • Faible
  • Perte de poids drastique
  • Essoufflement
Étant donné que les tumeurs du côlon sont les premiers stades du cancer colorectal, c'est pourquoi de nombreuses personnes ne ressentent aucun symptôme. Le moment où les symptômes se font sentir peut varier en fonction de la gravité du cancer vécu par une personne.

Facteurs de risque de tumeur du côlon

Plusieurs facteurs peuvent augmenter le risque de tumeurs du côlon, notamment :
  • Âgé

Bien que les tumeurs du côlon puissent être diagnostiquées à tout âge, la plupart des cas de tumeurs du côlon sont vécus par des personnes âgées de 50 ans et plus. Cependant, actuellement, le nombre de patients atteints de tumeurs du côlon de moins de 50 ans est en augmentation. Les médecins n'ont toujours pas compris la raison. Soyez conscient de ce risque de cancer du côlon.
  • Avoir des antécédents de tumeurs du côlon ou de polypes

Si vous avez eu des tumeurs du côlon ou des polypes, votre risque de développer des tumeurs du côlon augmente également à l'avenir.
  • Les conditions médicales

Si vous souffrez d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin, telle que la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn, votre risque de développer une tumeur du côlon augmente.
  • Personne inactive

Si une personne ne bouge pas activement son corps, par exemple en faisant de l'exercice, elle risque de développer des tumeurs du côlon.

Les gens peuvent-ils se remettre de tumeurs du côlon?

Un groupe de personnes présentant des facteurs de risque majeurs de tumeurs du côlon est celui de plus de 50 ans. C'est pourquoi il est recommandé aux personnes de vérifier leur état de santé avec un médecin pour obtenir un dépistage précoce. Cependant, les personnes qui ont des antécédents familiaux de cancer rectal ou de cancer du côlon doivent être examinées plus tôt, comme 10 ans plus tôt. Si une tumeur du côlon est détectée dans le corps, le médecin fournira des médicaments en fonction du diagnostic. De plus, une intervention chirurgicale sera effectuée dans le but de guérir les tumeurs du côlon. Taux de survie pour les patients dont les tumeurs du côlon ne se sont pas propagées suffisamment pour atteindre 90 pour cent. Cependant, s'il y a eu des métastases ou une propagation du cancer à d'autres tissus corporels jusqu'à ce qu'il atteigne le stade 4 du cancer, il est probable taux de survie jusqu'à 14 pour cent. De plus, bien sûr, cela doit être accompagné de changements de style de vie qui incluent :
  • Consommation de fruits et légumes comme apport en vitamines, minéraux, fibres et antioxydants
  • Évitez la viande rouge ou Viandes transformées
  • Éviter la consommation d'alcool
  • Arrêter de fumer
  • Faites de l'exercice 30 minutes par jour en fonction de votre condition physique
  • Gardez votre poids idéal
[[Article associé]]

Les tumeurs du côlon augmentent-elles le risque de cancer du côlon ?

Il existe deux types de tumeurs, bénignes (bénin) et féroce (malin). Le deuxième type peut se propager à des tissus plus larges (métastases). Contrairement aux tumeurs bénin qui n'ont pas la capacité d'infecter d'autres tissus du corps. Vues au microscope, les tumeurs bénin bouger normalement. Alors que la tumeur malin ont des mouvements plus anormaux. C'est là que les tumeurs du côlon peuvent évoluer en cancer. Le cancer colorectal est le troisième type de cancer le plus courant aux États-Unis, avec une prévalence de 135 000 personnes par an. Pour les hommes, le risque de développer un cancer du côlon est de 1:22, soit environ 4,49%. Le plus tôt pour détecter une tumeur du côlon, mieux c'est. Des examens réguliers peuvent augmenter considérablement les chances de guérison. Lorsqu'une personne reçoit un diagnostic de tumeur du côlon, cela ne signifie pas qu'elle développera un cancer du côlon. C'est là qu'il est important de faire dépistage surtout pour ceux qui ont des antécédents familiaux de cancer colorectal.